La loi de la Canne !

wp-media-27La Canne à sa loi ?

Ah, la canne et les tracteurs sur la 2X2 voies à terre plein central… (c‘est pas une 4 vois, tudjiuu !)

Le 29 septembre 2011, je me rendais à mon travail, comme tous les matins, à moto et en prenant la RN1.

Sortant de St Pierre et me dirigeant vers St Gilles, je venais de passer la dernière sortie (juste avant la Balance), et je voyais déjà au loin, un tracteur qui roulait tranquillement sur la voie de droite.

J’étais moi, comme presque tout le monde, sur la voie de gauche, et suivais le rythme général à environ 90 / 100 km/h…

De loin, j’avais bien repéré la voiture qui étroit coincée derrière le tracteur, et qui ne pouvait pas déboîter à cause du flux de la voie de gauche, mais, en bon motard qui se méfie de tout, je gardais quand même un œil dessus, au cas où !

Et ce qui devait arriver arriva. Arrivé devant la station, le conducteur de la voiture, excédé, déboîta pour doubler et la catastrophe se produisit…

Enfin, justement, elle ne se produisit pas, les deux voitures devant moi, qui me séparaient de l’obstacle, freinèrent comme elles le purent, partant en glissades plus ou moins contrôlées pour éviter le pire…

Je me rappelle alors l’image du parechoc du 4X4 qui se trouvait devant moi, pourquoi juste le parechoc, je ne l’expliquerai jamais, peut être que c’est là que j’ai imaginé terminer ma vie ce jour-là…

Freinage d’urgence, évitement par la droite, la voiture devant moi ayant choisi l’évitement par la gauche, je n’avais plus de place de ce côté-là, glissade des deux roues, le parechoc qui se rapproche, la mort avec lui…

Je suis passé à quelques millimètres du parechoc, ce qui, dans ce genre de situation, reste toujours trop près de la mort… à mon goût…

Heureusement, les quelques véhicules qui sortaient de la station ont compris et ont ralenti leur introduction, ce qui m’a permis de terminer mon freinage sur la voie de droite.

Oui mais, en période de canne, y’a toujours quelques paillent qui traînent sur le bitume, et l’une d’elles eu la mauvaise idée de se mettre sous ma roue avant… provoquant une perte d’adhérence fatale… et donc ma chute.

Heureusement, à ce moment-là, j’étais presque à l’arrêt et ma chute fut plus anecdotique qu’autre chose. Quoi que, presque 2 000 € de réparation quand même grâce au prix du compteur, aie aie aie, merci Ducat’…

En allant déposer plainte, passage obligé pour faire marcher l’assurance, je suis tombé sur un policier, motard lui aussi, qui ne put s’empêcher de s’emporter tellement la situation le scandalisait.

Il m’a alors expliqué qu’en temps que motard ET gendarme, il était doublement énervé, d’abord parce que les problèmes dans cette zone (vers la balance, dans le virage en face de SOGELEC) étaient monnaie courante et qu’ils étaient pratiquement tous causés par des tracteurs roulants trop doucement…

Pour « illustrer » ses propos, il a sorti une carte sur laquelle figurait les zones où étaient tolérés les tracteurs, et si effectivement ils ont le droit d’emprunter la RN1 pour éviter de passer par le radier de la Ouaki, cette zone de tolérance commence normalement à Pierrefonds pour se terminer à la raffinerie du Gol.

Au-delà de cette zone, les tracteurs sont interdits et ils n’ont donc rien à faire au niveau de la balance.

Je présume que les pouvoirs publics attendent qu’il y’ait un mort pour se rappeler au souvenir des exploitants de la Canne et faire appliquer la loi ?

Aujourd’hui, devant me rendre sur St Leu, j’ai vu venir le coup, exactement au même endroit, un tracteur, une voiture coincée derrière, sauf que là, la file de gauche n’étant pas encombrée, j’ai ralenti pour laisser le pauvre gars déboîter pour doubler.

Alors je pose cette question aux pouvoirs publics, quand comptez-vous faire appliquer la loi aux tracteurs de Canne ?

Il suffirait de deux ou trois gendarmes dans la zone pendant quelques jours pour vérifier ce non-respect, et sanctionner les malandrins.

À moins que le secteur de la Canne ne jouisse d’une législation adaptée et secrète, ce qui, si c’était vérifié, pourrait terminer de mettre les Réunionnais en colère.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

P.-S.

Quelques jours plus tard, en voiture cette fois-ci, je me rendais à la plage avec femme et marmaille, quand on a été bloqué sans raison par une grève-surprise des routiers de la Canne, juste après la sortie du Gol. Je ne sais pas si les autres automobilistes s’en rappellent, mais je n’ai pas attendu une seule seconde, j’ai immédiatement klaxonné sans interruption jusqu’à ce qu’ils bougent. J’ai été suivi dans mon geste bruyant par pratiquement tous les automobilistes présents ce jour-là et ils ont vite rouvert la route. Ils ont du se dire que la colère commençait à gronder, et qu’il y’a avait quand même quelques dizaines de voitures très énervées.