Message du ministère de la justice

DSCN5324Mangez des quenelles

Ne riez pas, car c’est en substance ce que vient de déclarer notre actuelle ministre de la justice, qui voulant ajouter sa pierre à la destruction de l’édifice de nos libertés, comprendre, en voulant apporter son soutien à son collègue de l’intérieur, non, pas sa petite voix, l’autre, l’énervé pas drôle, el manolo, s’est fendue d’une déclaration succulente que je conseille à tous les Français de prendre au premier degré.

Le discours est digne des plus grands agitateurs de notre histoire, si ce n’est qu’il manque un tout petit ingrédient pour que la recette soit parfaite : qu’elle soit écoutée aveuglément !

Christiane Taubira a dégluti :

Sanctionner avec efficacité est indispensable mais ne suffira pas. Il faut descendre dans l’arène, disputer pied à pied, pouce par pouce l’espace de vie commune, faire reculer cette barbarie ricanante, la refouler.

Eh bien, ma bonne dame, c’est exactement ce que nous comptons faire, mais ce que tu ne comprends pas, c’est que ce n’est pas vers le théâtre de la Main d’Or que nous allons nous diriger.

Prenons-les au mot, ils nous abreuvent de discours lénifiants et dégoulinants de haine, nous incitent à la guerre civile, et ne se rendent même plus compte de ce qu’ils disent, ni du fait que cela pourrait finalement se retourner contre eux.

Oui Madame, nous allons vous écouter et défendre cet espace de vie commune qui nous tient tant à cœur, mais je ne suis pas sûr que vous puissiez en admirer le résultat.

Car c’est à vous que nous allons disputer cet espace pour le récupérer, pour la France, cette France que vous avez suffisamment piétinée vous et les marionnettistes qui vous contrôlent.

Descendons dans l’arène les amis, et disputons notre espace de vie commune centimètre par centimètre, je laisse les pouces aux soumis de l’empire qui ont oublié que dans notre beau pays, c’est le système métrique qui préfigure encore, ne leur déplaisent.

Oui madame, je vais faire ce que vous me demandez, je vais descendre dans l’arène et récupérer ma liberté, celle que nous n’avons jamais perdue de vue, contrairement à vous que l’ambition démesurée et le nombre de zéros sur le chèque ont rendue complètement aveugle.

Ne vous inquiétez pas, Madame la Sinistre ministre, pour une fois, nous allons vous écouter, et peut être, et cela ne dépends que de vous, vous aider à ouvrir les yeux.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa