Mensonges premiers…

wp-media-54Premier mensonge (pour l’exemple)

Je ne saurais trop comment aborder ce vaste sujet par le biais d’une introduction bien sentie, et c’est donc en vrac que je vous livrerais mes pensées dans cette catégorie des mensonges. Vous vous en doutez, elles ont toutes le mensonge en point commun et pour peu que l’on s’en donne la peine, produisent de très sympathiques dialogues avec soi même, le but étant d’arriver à réveiller le Mister-mensonges qui sommeille en chacun de notre Docteur-vérité.

J’ai décidé de partir à la recherche de la vérité, celle qui expliquerait* pourquoi on se ment, et comment on en est arrivés là.

Commençons donc par un truc extrêmement futile :

Le déclencheur

Maître Eolas a gazouillé :

Le soleil brille et j’ai bloqué un troll Dieudo. Excellente journée en perspective.
(@Maitre_Eolas)


Effectivement, hormis la performance du Maître (bloquer un utilisateur sur son compte Twitter), ce petit gazouillis n’est pas, il faut le reconnaître, d’une importance capitale dans le bon fonctionnement de mon quotidien de citoyen de la Terre d’en bas.

Sauf que… à droite de cette page, tu trouveras une liste de liens, pointant sur des sites que j’apprécie particulièrement. Comme tout bon hôte qui veille sur son webjournal me dira-tu, eh bien pas tout à fait, ami lecteur, pas tout à fait te répondrais-je.

Si je puis à cet instant me permettre une toute petite transgression, et en temps que seul souverain ici bas, je m’accorde royalement cette largesse tout en m’en remerciant au passage, transgression disais-je donc, pour rappeler que je suis un peu un ancien de la toile, que j’ai ouate millions de signets dans mes archives, et que si je n’en publie que si peu, c’est qu’ils ont tous une bonne raison de l’être.

Bon, ça c’est fait…

On y trouve, bien entendu, pléthores de liens pointant sur des sites très divers, comme le WebJournal du Maître, mais aussi d’autres plus subversifs (quoique, celui de Maître Eolas, en matière de subversion…) comme celui d’un autre Maître, quenellier celui-ci… [1]

Je suis bien embêté moi, en voilà une situation difficile et pour le moins amusante, jugez en vous même, Maître Eolas n’aime pas Dieudonné, et moi j’aime bien Maître Eolas et Dieudonné…

Dois-je en sacrifier un sur l’autel de la servitude envers l’autre ?

Parce que voyez-vous Maître, autant je reste bouche ouverte et béé quand je savoure vos billets, m’obligeant à faire travailler mon esprit le plus objectivement possible, essayant de voir les faits sous un autre regard (celui de la loi par exemple, qui est particulièrement froid), autant je ne puis qu’être en désaccord avec votre gazouillis ci-avant cité, qui en plus d’être un peu facile, pourrait être mal pris par certains de vos lecteurs les plus neutres, dont je crains malheureusement faire partie.

Hm, je vais donc devoir travailler cette facette de l’histoire afin de déterminer lequel des deux (et tous les autres qui leurs sont plus où moins liés…) je vais vaporiser de mon quotidien.

Quelle histoire vais-je bien pouvoir me raconter pour me justifier la nécessité de faire disparaître Dieudonné de ma vie (non Dieudo, je t’aime bien, mais je parlais de ma vie onirico-internetalle tu vois, en fait je suis un inconnu moi pour toi, j’ai jamais fait partie de ta vie, tu vois, non ? bon, pleure pas non plus hein… je… euh… bref.), sous prétexte que je suis aussi un fervent lecteur de Maître Eolas.

Et pourquoi pas l’inverse, quelle drôle d’histoire pourrais-je bien m’inventer, qui aurait l’audace de me faire imaginer un monde sans Maître Eolas sous prétexte que je suis vraiment et sincèrement mort de rire quand je vois un spectacle de Dieudonné.

Pour ma part, et c’est pourquoi tous les liens de ma barre latérale sont importants, je préfère prendre ce que j’aime chez les deux personnages, et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas (allez lire leurs webjournaux… déjà.)

Un Troll Dieudo ?

Pas facile à comprendre celle-là, il faut lire la conversation complète pour retrouver le pourquoi.

Et là, effectivement, je comprends Maître Eolas, qui déjà a fortement à faire dans sa vraie vie [2], je comprends donc qu’il n’ait pas vraiment envie de se perdre dans un dialogue infini et préfère bloquer la conversation, gazouillement parlant, c’est même carrément du bon sens.

Sauf que, sauf que, la demoiselle (laisser moi donc rêver qu’il s’agit d’une demoiselle) à juste employé le mauvais mot (que j’avoue, ne pas apprécier beaucoup plus que le Maître non plus, il faut être franc [3]), tellement mauvais il faut l’avouer, que je ne le répéterai pas ici, et donc, voilà, pas ici, merci.

[Mode effaçage automatique du fameux mot ON]

Bien, ça aussi…

Mais dites-moi Maître, et si en réponse (et malheureusement en plus de 140 caractères), cette demoiselle vous avait répondu simplement, que certes comme vous, elle était très « amusée » par votre précédent gazouillis (que j’avais regazouillé d’ailleurs (@Maitre_Eolas)), mais qu’elle restait toujours, et comme bon nombre de mes concitoyens encore à ce jour, étonnée d’avoir eu un jour à subir l’image de ce ministre dans l’exercice de ses fonctions, portant de manière plus qu’ostensible, un signe d’appartenance à une communauté ou à une religion (je vous laisse retrouver le bon texte…)…

Certes, c’est mal dit, mais c’est vrai quand même non ?

Surtout si on s’accorde le droit d’apporter à cette démonstration visuelle le poids de son discours, pour que la vérité soit indiscutable, même s’il ne l’a pas dit de la même manière que notre charmante demoiselle, les termes prononcés par notre interne hispanique sont sans équivoques quant à son asservissement à cette communauté, enfin, c’est ce qu’il dit hein !

Il y’avait donc presque une blague derrière la tentative de notre belle demoiselle, enfin, si on à encore le droit de rire de tout, pour paraphraser un Homme que vous devez apprécier autant que moi Maître.

Et notre mouton ?

Signifier à quelqu’un que c’est un Troll Dieudo parce qu’il a, maladroitement il est vrai, fait une mauvaise blague sur un fait avéré est un peu rapide non ? À moins que cela ne soit le sujet abordé, qui fatalement glisse automatiquement vers les têtes de Turc favorites des bien pensants pour qui certains sujets sont définitivement tabous et oser sous-entendre leurs existences, la garantie de toutes les pires bassesses, au royaume du confort, les hypocrites sont rois…

Bon, je ne vais pas rentrer dans le détail, ce n’est pas vraiment le but de ce site (enfin si, mais pas ces détails là en fait), mais on nage quand même en pleines contradictions non ?

Contradictions ou mensonges ?

Un homme de loi intègre et reconnu ne peut que s’interroger sur ce fait : un élu de la république qui se présente dans l’exercice de ses fonctions en arborant ostensiblement un signe religieux, quel que soit le sentiment qu’on lui accorde, reste… comment dire, un fait, valable dans la vraie vie.

Sur Twitter, la fausse vie, commettre un à peux près sur le même sujet est un Troll Dieudo

Douce liberté que celle que se permet quelquefois l’esprit !

Bon encore une fois, j’espère vraiment qu’il ne s’agit qu’une bête histoire de « mauvais mot » employé…

On se ment tous les jours !

J’ai du mal à imaginer Maître Eolas inconstant, je lui accorderais donc le bénéfice du doute, le même que nous nous accordons plus que royalement à presque tous les moments de notre quotidien, ce doute qui nous permet de naviguer dans le flou sans trop nous poser de questions.

Coutumier du fait, Maître Eolas à très certainement ses raisons, et je m’aperçois qu’à force de le citer, je vais me prendre un retour du Maître qui pourrait croire que cette tribune est dédié à son immolage. Que nenni Maître, c’est juste une pensée sur les contradictions que l’on rencontre tous les jours dans notre vie, mais aussi quelquefois dans vos gazouillis et bien entendu, fort souvent dans mes errements webjournalistiques comme celui-ci.

Parenthèse fermée donc, que je n’avais pas ouvert certes, mais il fallait bien rebondir pour reprendre le fil et accessoirement notre personnage principal qui en était resté coutumier du fait, ce qui quelque part, est un peu normal pour un juriste.

Les raisons du Maître ne sont pas l’objet réel de ce billet, mais le fait est (encore un) que même lui à du faire un choix, devoir bloquer un Troll Dieudo « pour la bonne cause » alors que quelque part la remarque repose sur des faits indiscutables, mais décider quand même de vaporiser la pauvre demoiselle, qui je l’espère n’en était pas un [4].

Voilà le genre de mensonges qui gouvernent notre vie : savoir que l’on peut fuir la vérité si cela sert nos intérêts…

P.-S.

Jamais je ne me permettrais de traiter Maître Eolas de menteur, que cela soit très clairement dit une bonne fois pour toutes, mais pour la démonstration, il me fallait un exemple, il y’en aura d’autres et j’espère ne pas avoir à risquer ma vie, et accessoirement ma réputation inexistante, en m’attaquant au Maître à chaque fois.

Notez que lorsque je fais référence au Maitre au singulier, je parle toujours de Maître Eolas, les autres Maîtres sont toujours suffixés, c’est vous dire l’immense respect que je porte à notre Avocat webjournaliste préféré.

Pour terminer, j’espère avoir réussi à titiller le Maître et serai ravis d’avoir son point de vue sur ce mensonge éhonté qu’il nous a gazouillé le vilain cyber-terroriste-caché-derrière-son-écran qu’il est quand il ne défend pas la veuve et ses orphelins face à l’adversité des cours d’assises, le tout dans la joie, la bonne humeur, mais aussi dans la vérité, et avec de bons mots (que vous savez user et apprécier à leurs justes valeurs, je le sais.).

Notes

* : Notez le conditionnel.

[1] : Je vous jure qu’au moment même ou je rédige ce billet, les deux liens se trouvent l’un au-dessus l’autre, le tri de la liste des liens étant aléatoire, drôle d’ironie non ?

[2] : Les quelques étrangers en situation irrégulière qui savent de quoi je veux parler, savent aussi à qui dire merci pour les avoir aidé à se démêler de leurs pétrins respectifs, ce n’est pas mon futile commentaire sur l’immensité du Maître qui changera quoi que ce soit à son talent.

[3] : À mes amis de la dieudosphère, qui êtes comme n’importe qui d’autre, les bienvenus ici bas, je dirais juste que je trouve que ce mot est un poil trop… trop…

[4] : Parce que bon, si c’était un Troll, même moi j’ai pas vu les mouches, c’est dire…

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa
CatégoriesNon classé