Attention, pas drôle !

wp-media-20Incroyable mais vrai !

Attention, là on déconne plus, ce qui suit est très dérangeant et fortement déconseillé aux âmes sensibles.

Si après avoir pris connaissance de cette information, vous avec encore des doutes quant au degré de corruption des justices de notre planète, je suis désolé de vous le dire crûment, mais je ne puis plus rien faire pour vous.

Mais si votre neurone de la conscience est encore un peu actif alors ça va vous faire très très mal.

Prêt ?
Ça va faire mal…

Du bon exemple !

wp-media-46Quand ça les arrange.

Deux informations très intéressantes en provenance de deux états, l’un est Européen, la Belgique, l’autre plus lointain, mais ô combien symbolique, les États-Unis.

Le premier cas est vraiment très instructif, car il repose sur un fait divers, qui fut en son temps (pas si éloigné d’ailleurs) cité comme référence indiscutable par l’ancienne tenancière de l’Élysée pour légitimer la nécessité d’abattre Dieudonné, comprendre, l’empêcher de travailler en interdisant ces spectacles.
À voir…

Pauvre rentabilité, ou rentable pauvreté ?

wp-media-45Parasite, un métier d’avenir.

Je ne sais pas si je suis le seul à l’avoir remarqué, mais en ce moment, sur de nombreux sites web, sur des pages ou encore sur les réseaux sociaux, on trouve de trop nombreux messages aussi peu subliminaux qu’insultants, car vantants des services d’aides financières proposés par des organismes plus ou moins douteux, quand ce n’est pas carrément des particuliers.

Généralement, ils sont postés dans les commentaires sur des sites qui essayent autant que faire se peut, de communiquer sur les sujets qui fâchent comme la précarité, le chômage, ou carrément la pauvreté, et se présentent généralement en sauveur de la pauvreveuve et de son pauvreorphelin proposant LA solution ultime à tous ses maux.

Citez-moi une seule banque qui pense vraiment à vos intérêts, et j’accepte le débat.

Des dizaines de messages, généralement le même en copié collé, sont postés en réponse à tous les commentaires et tous les articles, je dis bien tous.

Bon, ce n’est pas trop grave en soi, un spam est un spam, et cela ne changera rien à son auteur, un parasite restant un parasite.

En matière de lutte contre la pauvreté, il est un domaine où peu de personnes soi-disant engagées n’osent s’aventurer, je parle bien entendu de ces organismes de prêt facile d’accès, qui sous le couvert de traites mensuelles peu élevées, vont tenter d’assoiffer un peu plus les ménages qui sont déjà fortement coincés par des obligations qui les asphyxient déjà de trop.

On le sait pourtant que ces organismes ne sont pas des philanthropes et que leurs méthodes sont quasi criminelles, car profitant de la misère de consommateurs qui se trouvent déjà dans des positions inconfortables pour leur faire croire qu’ils sont là pour les aider alors que c’est juste des banques déguisées qui ne supportent pas que l’ont puisse payer des intérêts à une autre banque.

C’est quand même bizarre que personne ne prenne véritablement position à ce sujet, au moins pour alerter les consommateurs sur les dangers de ces organismes en les informant.

Mais quand ce genre de messages sont postés sur les sites même des associations qui se disent œuvrer pour notre pouvoir d’achat, là ça devient presque drôle.

Enfin, dans le sens où ça apporte, à mon humble avis plus de discrédits qu’autre chose, surtout quand personne parmi les responsables des dites associations ne semble vouloir réagir.

Aller sur un site pour y trouver des informations aidant à mieux supporter la précarité et risquer de tout perdre à cause d’une pub mal déguisée et publiée avec l’accord tacite du maître des lieux, avouez que ça fait un peu tache.

En ce moment je tourne beaucoup sur les sites Réunionnais à la recherche d’une alternative politique saine et sincère qui mettrais un terme à cette inertie dont semble être abonnée notre île, et je suis surpris de trouver ce genre de publicités sur tous les portails que je trouve, et quand je dis tous, je dis tous !

Comment apporter mon soutien à une association qui se dit vouloir me défendre et qui ne réagit pas quand une arna…, pardon, une proposition commerciale, est postée sur son site ?

Bon, et puis je ne dis pas ça après avoir fait remonter l’information hein, sinon ce serait encore pire, vous imaginez, non seulement ils ne réagissent pas, mais en plus ils ignoreraient les remarques de leurs membres, non voyons, c’est impensable.

Vous en avez pas marre vous de cet amateurisme généralisé et totalement contre-productif, qui fait exactement les affaires des vrais habitués des coups tordus, qui se feront un mal et un plaisir, ou un malin plaisir, le jour venu, de ressortir tout ça dans les dents des responsables pour bien les humilier en public, j’en rigole d’avance.

Avez-vous conscience, chers représentants des associations en questions, qu’à cause de votre inaction, certains des citoyens que vous défendez vont peut-être se retrouver dans une situation encore pire que celle dans laquelle ils se trouvaient avant de venir vous faire confiance ?

Pour ma part, je garde encore un espoir sur une ou deux de ces associations que je sais être sincères, enfin pour l’une d’elles tout du moins, mais il ne faudrait pas que ce parasitage continue de trop au risque de faire capoter les rares projets qui ont une chance de bien secouer la sphère politique locale engluée qui caractérise notre joli caillou.

P.-S. : Pour la bonne bouche, que les aspirateurs à spams se fassent plaisir, j’ai mis les mails des tentateurs en clair dans le code source de mes pages, puisqu’ils n’hésitent pas à publier leurs adresses mails sur les sites des associations de défenses des consommateurs, je présume qu’ils ne rechigneront pas au fait que je les publie moi aussi, s’pa ? Liste qui s’agrandira au fur et à mesure, c’est que quand je veux, je peux être très con moi aussi.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Papalacaz, chapitre suivant

wp-media-51Avocat, prêt, partez…

Autant il est difficile de trouver un bon avocat, qu’il l’est de communiquer avec les mauvais autres.

Alors que je n’ai toujours pas la moindre information au sujet de la procédure en cours de la part de mon avocat [1], je constate la même absence de mouvement maintenant que je lui ai signifié mon intention d’en prendre un autre.

Toujours cette même technique de l’inaction attentiste, et moi je me retrouve sans trop savoir si je vais pouvoir me retourner pendant qu’il en est encoure temps.

Je ne comprends pas ces méthodes totalement irrespectueuses, soit il fait son travail et communique avec son client, ce qui, je crois, est un comportement normal, soit il ne fait rien et dans ce cas ne s’oppose pas à son départ.

Moi qui croyais bêtement que le temps qui vient de passer était normal, j’ai découvert récemment qu’il n’en était rien, surtout au regard du nombre d’infractions commises par la partie adverse, et sans oublier l’agression perpétrée par le « petit » ami [2] et dont j’ai été victime.

Comme dans tout bon vieux film de la Série Noire où l’amant se ligue avec la femme pour assassiner le mari, je me retrouve confronté à la dure réalité du « ça n’arrive pas qu’aux autres », sauf que dans les films, les coupables sont vite démontés et finissent leurs jours en cabane.

Ce qui me dépasse, c’est que mon avocat ne se serve pas de ces éléments à charge contre la partie adverse, pire, en ne faisant rien (alors que j’étais persuadé du contraire), mes plus grosses cartouches prennent l’eau et risquent juste de faire un tout petit long feu, alors qu’elles auraient pu vaporiser la planète, enfin, c’est une image.

Le référé oublié…

Comment peut-on dire à son client que l’on va déposer un référé et ne pas le faire ?

Des mois perdus pour rien, des infractions à répétitions, et le Papalacaz qui sombre tranquillement jusqu’à perdre son boulot et se retrouver dans une situation financière extrêmement délicate [3], au point de devoir emprunter pour éviter les découverts et manger (et faire manger ses deux enfants aussi), et ce malgré une ordonnance de non-conciliation très claire sur ce sujet.

En général, messieurs qui divorcez, amusez-vous à violer l’ordonnance et vous verrez à quelle vitesse la justice est capable de fonctionner quand elle le veut.

Mais voilà, je ne suis qu’un père au foyer, vous savez ce genre d’homme moderne qui fait les gros titres des magazines féminins lorsqu’ils remplissent leurs torchons, en parlant de ces nouveaux pères modernes, qui ont décidé d’embrasser le très difficile métier de papa au foyer, pour que madame puisse se consacrer entièrement à sa carrière.

Et ils ont où ces mêmes journalistes lorsqu’il s’agit de défendre la cause des pères au foyer qui divorcent ?

Ah, mais c’est qu’il ne faudrait pas se fâcher avec son lectorat hein non plus, les pères au foyer c’est vendeur, les femmes qui abusent dans les procédures de divorce, ça n’existe pas voyons.

Bref, jamais je n’aurais cru pouvoir tomber sur un avocat aussi silencieux, c’est à se demander d’ailleurs s’il n’y a pas comme qui dirait faute professionnelle à ce niveau.

Encore une semaine de vaines batailles à venir, avec le fol espoir que je vais enfin réussir à contacter mon avocat.

À suivre… sûrement.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Notes

[1] : Véridique, pas un (1, UN singulier, unique) message depuis près d’un an, sauf pour me dire que je lui dois de l’argent bien entendu, alors que de mon côté j’en ai envoyé un nombre considérable. Même quand je lui demanderai s’il a bien reçu mon dernier virement, pas de réponse, c’est déprimant.

[2] : Mais alors petit… d’une bassesse crasse comme on en fait plus depuis longtemps, enfin, il reste apparemment un spécimen à la Réunion, et il est tombé (c’est le cas de le dire) sur moi, sans oublier mon handicap aux jambes, je ne devais pas être une victime très difficile à mater. Quand je dis petit, c’est vraiment petit, insignifiant, comme lui d’ailleurs.

[3] : Le vidage des comptes est justement une des infractions constatées et je suis sûr que si je m’étais permis le dixième, la procédure serait terminée depuis longtemps, avec une belle victoire écrasante pour madame.

Mayotte : Agressée pour un téléphone…

wp-media-28Secourue par deux inconnus !

Mayotte : Une adolescente étranglée pour un portable au bord d’une route par deux individus…

Bon, au-delà du fait lamentable concernant l’agression, j’ai plutôt envie de relever le comportement de l’automobiliste qui est venu à son secours.

Car dites-vous bien que si un jour vous êtes confronté à une histoire de ce genre, tous ceux qui se demandent s’ils doivent agir et qui n’osent pas (et on les comprend, y’a quand même des risques de s’en prendre quelques-unes) le feront si un seul d’entre eux commence.
La suite ?