Les banques se foutent vraiment de la gueule du monde…

wp-media-18Et cela ne semble pas les déranger plus que ça !

Il y’a quelque temps de cela, je commettais ici même un petit billet sur le même sujet, relatant par l’exemple comment ma banque se permettait de me voler mon argent en décalant subrepticement les opérations de crédits et de débits de manière à ce que les débits interviennent juste avant les crédits, provoquant ainsi des « incidents » qui bien entendu sont plus que fortement facturés par la banque.

Bien entendu, j’ai immédiatement pris contact avec mon conseiller pour lui demander de décaler mon prélèvement mensuel de manière à ce que j’aie le temps de faire les virements depuis mon autre compte, et bien entendu, il n’a rien fait et j’ai encore 16 € de « frais de vol » à payer ce mois-ci.

Encore une fois, le petit détail qui tue sur le relevé, c’est l’ordre d’affichage qui ne correspond pas aux dates, comme par hasard, et comme vous pouvez le voir sur l’image ci-après, c’est justement le mouvement de mon virement qui est « mal daté » et qui provoque les frais d’interventions.

releve-banquea-2

 

Ce même mouvement qui est pourtant bien passé le mois d’avant à la bonne date (ce prélèvement et l’assurance associée, sont les deux seules choses qui me font conserver ce compte, sinon, il y’a bien longtemps que je l’aurais vaporisé, avec le banquier qui va avec bien entendu).

Sur mon autre compte, la date correspond bien à l’ordre d’affichage, soit le 7 mars…

releve-banqueb-2

Ma lame de guillotine est bientôt terminée, il ne me manque plus que le support.

J’en ai vraiment ras le bol de ses voleurs à cols blancs, et comme je sais que je ne suis pas le seul, j’en suis aujourd’hui à espérer que ça explose au plus vite, histoire de me faire plaisir sur certaines personnes…

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Heures sombres, le retour…

Face à faceLa délation en France aujourd’hui ?

En des temps reculés, mais non point si éloignés que ça quand même, notre pays fut le théâtre de guerres meurtrières, qui comme chacun sait, on fait de trop nombreuses victimes parmi les citoyens de notre nation.

Sous l’occupation, certains citoyens français, si l’on peut les appeler des citoyens tant leurs actions furent particulièrement détestables, s’adonnèrent à une pratique nauséeuse qui consistait à vendre (gratuitement en plus) certaines informations concernant d’autres citoyens, sous le fallacieux prétexte qu’ils représentaient des ennemis de l’occupant.

Ma grand-mère, qui adorait les adages, me disait pourtant que l’ennemi de mon ennemi est mon ami, mais pour ces sous-citoyens, l’occupant étant devenu leur ami, ils en fut tout autre, et ce fut avec un certain plaisir qu’ils n’hésitèrent point à forniquer avec le diable pour, j’imagine, le petit plaisir personnel.

Leur jeu favori était de dénoncer le « Juif » ou le résistant, sachant pourtant parfaitement quels sorts leur seraient réservés, ils n’en donnèrent pas moins le cœur à l’ouvrage, y mettant toute leur énergie pour satisfaire, et leur ego et l’occupant qui n’en demandait pas tant, mais qui en appréciait quand même les résultats.

Je ne vais pas m’appesantir sur les ravages causés par ces praticiens de l’immonde, l’histoire et les Français ont suffisamment de retours aujourd’hui pour savoir que c’était juste des sous merdes et que cette partie est plus à reléguer aux oubliettes qu’autre chose.

Les Français aujourd’hui n’ont pas oublié ces collabos, ces balances ou bien encore ces raclures de dénonciateurs, et c’est souvent avec mépris qu’ils en parlent, le geste n’est jamais passé, ne passe toujours pas et ne passeras jamais.

Imaginons pourtant que je m’amuse aujourd’hui à publier sur mon site Internet, et ce régulièrement, des informations nominatives concernant certains de mes concitoyens, leurs patronymes, leurs adresses postales, et même pourquoi pas, le nom de leur employeur, les prénoms de leurs enfants ou bien encore carrément, les noms des écoles qu’ils fréquentent.

Bien entendu, pour justifier mon immonde travaille de collabo, je me reposerais sur des accusations absolument abjectes, non fondées et non prouvées, comme l’antisémitisme par exemple, qui est aujourd’hui l’excuse la plus facile à mettre en œuvre et qui ne demande aucune justification, si ce n’est qu’il suffit de dire que vous avez été contredit par quelqu’un qui n’était pas d’accord avec vous.

Il ne se passerait pas deux heures après la publication de mon premier message pour que je sois fort probablement victime d’un accident ou que je sois assigné en justice pour diffamation, ce qui, il faut bien en convenir est tout à fait normal.

Mais voilà, il y’a en ce moment même en France, une communauté dite organisée, reconnue dans d’autres pays comme les États-Unis comme étant une association terroriste, protégée par le ministère de l’Intérieur et logée par nos impôts, qui elle peut tout à fait se livrer à ce genre de pratiques calomnieuses sans que cela n’émeuve un seul instant nos instances dirigeantes. [1]

Pire, non seulement elle peut se livrer à son sport favori, qui consiste à livrer au public toutes les informations qu’elle souhaite sur n’importe qui, mais en plus elle le fait avec l’aval de notre gouvernement, sous prétexte que leur argument-choc, l’antisémitisme, est devenu à les croire l’argument preuve que la personne dénoncée est par avance coupable et qu’elle mérite le lynchage sans procès.

Aujourd’hui en France, on trouve donc sur un site dont je tairai le nom pour ne pas lui faire de pub, des publications invitant les lecteurs à aller « casser » du quenelleur en fournissant toutes les informations nécessaires, du patronyme à l’adresse postale. [2]

Il y’a quelques mois, les Français ont pu assister à un magistral spectacle organisé par le ministre de l’Intérieur, financé par son incompétence et nos deniers et bien entendu relayé par la presse, qui comme à son habitude, se mit aux ordres sans discuter, publiant les messages de propagande de notre illuminé de la place Beauvau, le doigt sur la couture du pantalon, qui pourtant semblait bien baissé sur le coup.

Ah qu’elle fut belle cette affaire de la quenelle, et qu’il est beau notre Dieudonné favori, bouffon adoré et adulé par son vrai public, qui comme lui était, et est toujours grand amateur de ce geste potache et émancipateur.

C’était sans compter sur la ci-avant citée communauté terroriste organisée, qui, peu ravie de constater le succès de cette émancipation gestuelle, ne put s’empêcher de ressortir se vielles sorcières afin de pouvoir partit à leur chasse avec toute l’armada qu’on leur connaît, à commencer par un gouvernement obéissant et le sempiternel vocable accusateur d’antisémite, suffisant à lui seul à faire condamner toute personne qui aurait l’outrecuidance de ne pas boire son fiel vomitif et meurtrier.

Les appels, les contres appels, les menaces et les vociférations de notre manolo national, rien n’y fera, l’émancipation avait pris son élan, la quenelle était devenue incontrôlable, elle avait quitté le giron de son géniteur pour être appropriée par le peuple qui trouvait en elle un moyen facile et pas cher de dire ce qu’il pensait à ce gouvernement qui avait encore et encore démontré son mépris envers ceux qui pourtant attendaient tant de lui.

C’est là que la communauté à sorti de son chapeau la définition qui allait faire se retourner dans leur tombe tous les Larousse et tous les Robert du monde : la quenelle est un salut nazi inversé, et par sa définition, mérite que tout soit fait pour que leurs auteurs soient irrémédiablement mis au ban de la société et ce quelques soient les moyens utilisés. Quand la communauté exige, tout est autorisé, le gouvernement se couche et les machines judiciaires, politiques, policières et même militaires se mettent en branle pour aller dénicher le quenelleur lycéen, et tant pis si ça lui fait rater son bac… [3]

Dénichons le simple travailleur, et tant pis si ça lui fait perdre son travail… le pompier, et tant pis pour se carrière, le flic, le militaire, le blanc, le noir, la mère de famille… et tant pis si cela détruit leurs vies, la quenelle est devenue le crime du siècle, leurs auteurs doivent être abattus à vue, et tant pis, là aussi, pour les dommages collatéraux, quand même, merde !

C’est dans ce combat nauséabond que le courageux contributeur du site Internet va œuvrer, non seulement en publiant des informations personnelles et privées sur des quenelleurs qui auraient été reconnus sur des photos publiées sur des réseaux sociaux, mais en plus, en accompagnant ses publications de messages incitant ses lecteurs à retrouver et lyncher les personnes dénoncées. [4]

Bien entendu, on reconnaît bien là le courage mondialement reconnu de ce membre vénéré de la communauté en question qui demande à d’autres de se charger du sale boulot, lui se contentant juste de dénoncer, tranquillement assis derrière son clavier et prêt à prendre l’avion pour son pays d’origine au cas où cela dégénérerait. Ce qui ne manquera pas de se produire, lorsqu’il remarquera que la chose est en train de prendre une tournure qui pourrait se retourner contre lui, qui de par son site est malheureusement connu, et sur ce point, il ne peu s’en prendre qu’à lui même, contrairement à toutes ses victimes, lui n’a pas été dénoncé, au contraire, il signe tous ses articles de son vrai nom. [5]

Ce n’est pas une fiction, c’est en ce moment même en France, et l’origine de cette vague de dénonciation est carrément signée et assumée par la communauté juive de France… glup’s, LICRA, CRIF, LDJ et le fameux site de collabos, tous affichent en grand leur appartenance à cette communauté qui fait le bonheur et l’adhésion de notre ministre de l’intérieur, en gros, cette même communauté qui fut pourtant la principale victime des dénonciations calomnieuses dont je parlais en début d’article et qui furent monnaie courante pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Comment une communauté qui à tant souffert du comportement abject de quelques citoyens pendant la guerre, peut elle aujourd’hui user des mêmes méthodes pou lutter contre un ennemi inexistant et le faire lyncher ? [6]

Il est bon à ce moment de rappeler que les associations citées ci-avant, ne sont en rien représentatives de la communauté dont ils affichent pourtant fièrement le nom, je connais bien des pratiquants de ce culte qui ne se reconnaissent absolument pas dans ces groupuscules qui ne sont appréciés par personne, à commencer par les membres de la communauté dont ils se disent pourtant être les représentants.

Attention aux amalgames, la quenelle n’est pas un geste anti Juif, ni même antisémite, c’est juste un geste anti système, un geste d’émancipation qui froisse juste une toute petite partie d’une toute petite partie d’une frange de la population mondiale, une partie que s’affiche comme représentant les Juifs, mais qui en fait n’est que l’officine du mouvement sioniste et qui n’est en rien reconnue ou appréciée par les vrais Juifs de confession, qui eux prônent plutôt le respect et la tolérance.

Et puis, être antisémite cela veut dire quelque chose de précis et cela s’applique à une région très précise de la planète, alors que les initiateurs et les agitateurs de ces histoires sont eux localisés à une région beaucoup plus petite dans laquelle on ne retrouve que quelques rares représentants de la zone qui les hébergent. [7]

Suis-je anti Européen parce que j’ai eu maille à partir avec mon voisin qui est un habitant de l’Europe, ou suis-je juste un anti voisin ?

L’amalgame est facile et il est très important pour toute personne possédant un esprit critique actif de bien se poser les bonnes questions, les problèmes actuels ne viennent pas des Juifs (jamais ils n’auraient la très mauvaise idée d’utiliser la délation pour servir leurs intérêts sachant toute la douleur que cela représente pour eux, contrairement aux sionistes qui utilisent absolument toutes les ficelles possibles et inimaginables sans se soucier des incohérences ni des dégâts causés, bien au contraire, plus il y’a aura de dégâts et mieux ce sera pour eux), mais des sionistes qui sont reconnus même en Israël pour être des terroristes, ils ne bénéficient de la caution de personne, ils ont juste du pouvoir et de l’argent. Les sionistes sont un mal partout où ils posent les pieds, ne savent faire que la guerre, ne respectent personne, et ne tolèrent absolument rien qui ne soit pas de leur fait. Ce sont les plus gros parasites de notre planète, et contrairement à ce qu’ils essayent de faire croire à tous le monde, ils ne sont qu’un tout petit nombre et n’ont le soutient de personne, tout ce qui les composent n’est qu’une vitrine avec derrière un vide sidéral, et le jour où les citoyens du monde s’en apercevront, je ne donne pas cher de leur survie.

Non les Juifs ne sont pas des collabos, par contre les sionistes… avouez que la question mérite d’être posée non ?

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Notes

[1] : La LDJ, ou Ligue de Défense Juive, ou Ligue des Danseuses Juives, est interdite d’exercice et a été démantelée en Israël et aux États-Unis, car reconnue comme étant une organisation terroriste.

[2] : Le nom de ce site s’écrit en trois lettres, la première est un J et les deux suivantes sont les deux lettres qui à l’époque de cette funeste et dernière grande guerre, désignait pourtant l’ennemi, le tout est suivi par le vocable fort mal placé de « news », je vous laisse découvrir le suffixe du domaine ça ne devrait pas être difficile.

[3] : Fantabuleuse contradiction des accusateurs immaculés de la bien pensense sioniste, si le signe est inversé, c’est qu’il veut dire l’inverse de ce qu’est censé représenter l’original, c’est donc un salut antinazi par définition. On remarquera d’ailleurs un succulent rétropédalage de l’accusateur principal, lui même à l’origine de la cabale anti Dieudonné, qui expliquera plus tard que ce geste n’est antisémite que s’il est pratiqué devant un bâtiment religieux ou un mémorial de la Shoah. La encore on pourrait lui rétorquer qu’une synagogue n’est pas sémite, ni même la Shoah, mais comme il n’en est pas à une contradiction près, on va le laisser s’enliser tranquillement dans ses croyances…

[4] : Là aussi, le travail de destruction sera fait en totale adéquation avec les idées de son auteur, sans vérifications, sans chercher à comprendre quoi que se soit et en se foutant cordialement des dommages collatéraux ou des éventuelles erreurs d’appréciations. Il s’en suivra la dénonciation complètement ridicule et fausse d’un journaliste qui fut un jour surpris de découvrir un article le nommant lui est son employeur (qui n’était autre que lui même, bonjour le sérieux du travail effectué) comme étant un antisémite quenelleur méritant d’être lynché sur la place publique. Bon joueur, celui-ci ne fera que relever le manque de sérieux de la méthode, mais ne portera pas plainte pour dénonciation calomnieuse.

[5] : Une des marques de fabrique de la milice qui agit au nom des délateurs est d’agir à visage couvert, si possible en surnombre et de fuir très vite quand les forces en présence se défendent avec un peu trop de vigueur à leur goût.

[6] : Il faut bien comprendre que pour les sionistes, le simple fait d’être en désaccord avec leurs idées fait de vous un antisémite et le soutien pathétique que leur accordent bon nombre de gouvernement et d’institutions leurs donnent le pouvoir de déclarer qui ils veulent comme étant un ennemi à abattre par tous les moyens, même si le crime ou le délit n’existe que dans leurs petits esprits étriqués.

[7] : La zone géographique occupée par les Sémites est plutôt vaste, sur la carte liée, la zone occupée par les sionistes ne représente que quelques pixels… qu’on se le dise, il existe donc une vraie différence entre être antisémite et antisioniste.

Les banques se gavent…

wp-media-40Et elles nous gavent !

Les banques se foutent vraiment de nous et le font sans le moindre scrupule, il faut dire qu’avec les protections offertes par nos gouvernements, elles auraient bien tort de ne pas en profiter.

Ce sont les championnes des frais en tout genre, quand il n’y en a pas, elles en inventent et si malgré tout vous arrivez à éviter le pire, elles trouveront toujours un moyen de vous en faire payer quand même.

Chronologie des faits :

Virement depuis le compte A le 6 janvier pour provisionner le compte B en prévision d’un prélèvement automatique mensuel ayant lieu généralement le 7 du mois.

La banque A le validera le 7…

Bien entendu il sera crédité par la banque B seulement le 8 et bien entendu aussi, le prélèvement sera refusé.

Le 10, la banque B facture deux fois des frais de commission d’intervention de 8 €…

Amusant n’est-il pas ?

Regardons les relevés (copies d’écran des comptes bancaires en ligne) :

La banque A fait bien état d’un virement effectué le 7 est la date de validité est bien le 7… aussi…
releve-banquea

La banque B quant à elle, nous fait une pirouette à la Jean-Richard de la grande époque, c’est carrément épique, il faut bien regarder le tableau…
releve-banqueb
Remarquez la logique dans l’ordre affiché, on commence de haut en bas par le 11, puis le 10, puis… le 7 pour terminer au 8…, bien sûr et comme par hasard, c’est la bonne ligne qui est mal datée, grrr !

Vu de mon logiciel de compta cela donne :
releve-logiciel-compta
Sur cette capture on voit que le découvert est bien provoqué par les deux prélèvements concernant les fameuses commissions d’intervention, sans elles, je passe, grâce à elles, je suis quitte de payer 16 €… pour rien !

Bon, c’est une interprétation comme une autre, et je suis bien conscient que les banques ont de très bons arguments pour expliquer ces petites subtilités, je n’en crois pas un mot bien entendu, tout le monde sait que les banques font ce qu’elles veulent…

Je pose alors cette petite question à ma banque A pour qu’elle m’explique pourquoi tous mes paiements par carte bancaire sont datés de la veille (colonne valeur), tickets de caisses à l’appui ?

Ce petit exemple ne souffre d’aucune ambiguïté quant à son aspect « je me fous de votre gueule en toute impunité et je vous emmerde ».

Quand ça les arrange, elles calculent la veille, sinon, quand ça les arrange, elles calculent au lendemain…

Franchement mes très chères banques, vous croyez vraiment pouvoir échapper à la guillotine là ?

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

SEPA qui c’est, mais merci quand même !

wp-media-34Tous à vos RIB, pour votre bien…

Cette année, les banques ont trouvé un moyen de plus pour nous embrouiller la tête sous couvert de nous protéger et de nous permettre plus de facilité dans nos démarches.

SEPA est un acronyme pour : Single Euro Payments Area, ou en Voltaire bien d’chez nous, Région Unifiée pour les Paiements en Euros…

Vous avez tous pu le constater sur vos relevés de comptes, la plupart des organismes qui vous prélèvent l’utilisent déjà, et ce pour votre plus grande confusion.

Avant quand la régie des eaux me prélevait, je le savais en lisant la ligne sur mon relevé, car son nom apparaissait.

Aujourd’hui grâce à SEPA, l’intitulé est devenu totalement impersonnel et ne veut plus rien dire, impossible de savoir qui est l’émetteur du prélèvement.

Quant aux fameux délais, ils sont toujours aussi longs, voire même plus longs, enfin, quand vous êtes l’émetteur bien entendu…

Alors heureux ?

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

De l’utilité des politiciens…

wp-media-57Ou de leur suppression…

Le politicien est là pour te dire où tu dois planter le blé,

Il est là pour te dire quand le planter,

Il est là pour te dire quand l’arroser,

Il est là pour te dire que le blé est mûr et qu’il doit être cueilli,

Il est là pour te dire comment le cueillir,

Il est là pour t’expliquer comment le transformer,

Il est là pour t’apprendre à l’ensacher,

Il est là pour te dire comment mettre les sacs dans le camion,

Il est là pour expliquer au routier où il doit l‘emmener,

Il est là pour expliquer aux ouvriers comment le vider,

Il est là pour expliquer comment on fait la farine,

Il est là pour expliquer comment l’ensacher,

Il est là pour nous apprendre à remplir le bateau,

Il est là pour expliquer au pilote comment le faire apponter,

Il est là pour nous expliquer comment le vider,

Il est là pour expliquer comment on charge de nouveau les camions,

Il est là pour nous dire où ils doivent se rendre,

Il est là pour apprendre aux boulangers comment transformer la farine en pain,

Il est là pour imposer le prix de la baguette,

Mais que sait-il faire à part parler ?

Franchement, vous avez vraiment l’impression que l’on a besoin de lui pour faire tout ça ?

Imaginez le même texte sans lui, vous croyez vraiment qu’on n’est pas capable de faire tout ça sans son aide ?

Maintenant, imaginez combien coûtent toutes ces étapes inutiles et vous aurez une idée des économies que l’on pourrait faire si les politiciens n’existaient pas.

Quand on sait que bien des boulangeries se trouvent à quelques pas des champs de blé, c’est à se demander pourquoi on passe par des bateaux…

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Le drapeau breton interdit par Manuel Valls ?

DSCN3193Mais pas le drapeau israélien !

M. Valls, vous semblez avoir quelques trous de mémoire et je pense qu’il est temps que votre employeur, qui n’est autre que le peuple de France dont je ne suis qu’un des modestes éléments, vous les comble par quelques petites piqûres de rappels.

Vous êtes mon employé, vous me devez donc obéissance et respect, ce que vous avez manifestement oublié de faire pour l’un comme pour l’autre.

Je suis votre employeur, et en tant que tel, il est de mon devoir de vous remonter quelque peux les bretelles, qui, semble-t-il, se sont fortement distendues, d’abord parce que vous baissez trop souvent votre couvre fondement à la moindre demande des marionnettistes qui vous contrôlent, ensuite parce que vous abusez un peu sur la contenance de vos poches qui débordent à force de vouloir y glisser les étrennes invisibles de vos mécènes tout aussi inexistants… sauf que ça se voit, mais bref…

Refuser d’obéir aux ordre de son employeur, se traduit généralement, enfin, dans le vrai monde du travail, celui que vous ne pouvez pas connaître, par une invitation à aller visiter le site du pôle emploi, et accessoirement, comprendre comment il fonctionne.

Lui manquer de respect peut revêtir différents aspects, dont un très connu qui s’appelle le double triple vrillé tendu à travers ta bouche, quand même, merde !

Vous n’aimez pas la France, certes, elle n’est pas la terre de vos origines et vous nous le démontrez tous les jours, votre mépris pour cette terre qui vous nourrit n’a d’égal que la colère qu’il engendre, plus vous nous insulterez, plus notre volonté de vengeance monte en puissance, votre jeu est dangereux, enfin, pour vous surtout, nous il y’a longtemps que l’on ne rigole plus à vos très mauvaises blagues qui ne font rire personne et qui ne remplisse aucune salle. [1]

Vous n’hésitez pas à insulter vos hébergeurs, ne vous inquiétez pas, ils sauront vous le rendre, à force de mordre la main qui le nourrit, le chien finit par crever de lui-même, dans la plus parfaite indifférence des passants, qui au contraire pourraient même l’aider à crever plus vite, c’est sale, ça pue et puis, il y’a tellement d’équarrisseurs au chômage.

Nous vous avons accueillis comme nous savons si bien le faire, nous saurons aussi vous virer, car là aussi nous avons une certaine, et historique, expérience en la matière.

N’oubliez pas que vous venez de cet autre pays qui pratique la guillotine quand les gamelles sont vides, le retour de manivelle se fera donc Franco de Porc.

La collaboration ne devrait pas poser de problème le jour où nous vous jugerons, l’appareil sera Français, le bourreau viendra d’Espagne, pas de problème de conscience pour nous, l’Europe vue comme ça est une belle nation.

À bon entendeur…

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Notes

[MAJ 18 janvier 2014 – 16:20:20] L’info commence à buzzer, d’abord dénoncée par les Valssorateurs de tous poils, elle se voit au contraire confirmée par d’autres sites qui relaient.

[1] : Confirmation sur un autre site, ça craint vraiment du boudin, c’t’histoire 🙁

Adieu Piton de l’Eau…

Je ne te reverrai plus !

En octobre 2008, je me suis offert une petite randonnée au Piton de l’Eau, une bonne heure de marche pour un point de vue absolument magnifique, tous ceux qui ont fait cette promenade ne me contrediront pas sur ce point.

En novembre 2012, j’ai eu un accident de la route dans lequel j’y ai laissé mes deux pieds et même si j’ai retrouvé la position verticale, je reste fortement limité dans mes déplacements, qui ne peuvent se faire qu’avec l’aide d’une canne et sur de petites distances.

Aujourd’hui, au détour d’un article concernant les pratiques presque mafieuses de l’ONF qui cherche à privatiser notre belle montagne, j’apprends que la route qui menait au parking a été fermée et que désormais, pour faire cette petite randonnée, il faut faire 18 km de marche !

Cette promenade, j’aurai pu la refaire malgré mon handicap, en prenant la journée il va de soi, certes j’en aurais souffert, mais je pense que j’aurais pu.

Mais voilà, 18 km pour moi, c’est devenu chose impossible et c’est donc avec bien de la peine que je me console en regardant les photos prises en 2008 qui ravivent en moi le souvenir de cette magnifique promenade.

Merci aux technocrates qui ont encore décidé ce qui était bon pour moi, je ne les oublierais pas quand il sera temps pour moi de penser à ce qui est bon pour eux, les élections arrivent, et j’ai de grands projets pour leurs amis qui les soutiennent… encore… un peu.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Tous des abrutis ?

wp-media-37Ou tous des cons ?

Je vous avoue me poser la question le plus sincèrement du monde.

Il est très difficile de se faire une opinion en ce moment, d’un côté les déclarations officielles puent la mauvaise foi et la manipulation, et de l’autre, les déclarations n’existent tous simplement pas.

Comment peut-on accorder le moindre crédit à un camp sur la base de ses seules déclarations, sans laisser l’autre camp s’expliquer ?

C’est pourtant ce qui se passe en ce moment en France, où je découvre, par l’intermédiaire des réactions de mes concitoyens un peu partout sur la toile, sur des sites officiels ou les réseaux sociaux, que la méconnaissance et la mésinformation sont des armes très puissantes surtout quand elle sont maniées par de mauvaises mains.

C’est quand même dingue que personne ne réagisse alors que pratiquement tout le monde sait que Dieudonné est membre d’Al-Quaida dans sa branche la plus violente.

Pas une réaction sur le sujet, personne pour dénoncer cette ahurissante vérité, pire, pas un commentaire au sujet des subventions qu’il détourne pour son association de malfaiteurs alors qu’il s’agit de notre argent, de nos impôts.

Nous sommes en 2014 et une association terroriste reconnue comme tel par pratiquement toutes les démocraties de notre belle planète est non seulement autorisée sur notre territoire, mais peut avoir un local à sa disposition, payé par nos impôts, peut agir en toute impunité, organiser de véritables pogroms sur notre sol, agresser nos concitoyens dans leurs âmes et dans leurs corps, sans que cela ne semble émouvoir les pouvoirs publics.

Alors que des associations luttant contre la pauvreté, se démènent depuis des années pour essayer d’obtenir une petite subvention, ou le quart de la moitié d’un local pour pouvoir officier, une organisation terroriste (j’insiste sur ce mot, quand même, merde !) se voit offrir un local et même un cordon d’agent des forces de l’ordre pour en protéger l’accès…

C’est une réalité, ce que j’écris est parfaitement vérifiable, il y’a en France en 2014, une organisation terroriste reconnue, financée et hébergée par nos impôts.

Les États-Unis les ont virés il y’a plus de 20 ans, et nous, pauvre France, nous les finançons ?

Et pas un citoyen pour réagir ?

T’as des terroristes sur ton sol financé par tes impôts et tu dis rien, nan mais allô quoi !

Bien entendu, les noms cités dans cet article ne sont pas les vrais, vous imaginez bien que je ne vais pas m’amuser à me mettre les vrais terroristes sur le dos, en bon pleutre lâche que je suis et à l’image de beaucoup de mes frères de France, je préfère taper sur la tête de Turc, pour ne pas dire la tête de nègre, la plus en vogue en ce moment, Dieudonné, l’alibi de notre ibère intérieur, celui-là même qui nous fait vomir plus vite que nos ombres, et à qui, je l’espère, tous sauront lui garder quelques chiots…

Cette organisation terroriste reconnue comme telle par les États-Unis se nomme « La Ligue De Défense Juive » et Dieudonné, bien entendu, n’est absolument pas membre d’Al-Quaida, mais si j’avais commencé par ce paragraphe, auriez-vous lu la suite ?

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Réunion privée ?

Après le volcan, les aires de pique-niques ?

Réunionnaises et Réunionnais, il est temps de vous réveiller.

Je ne suis sur cette île que depuis 2007, une grande année pour la privatisation des éruptions du Piton De La Fournaise, et j’ai été immédiatement contaminé. Depuis j’assume ma maladie, je suis accroc, incurable, et avant même que vous en fassiez la demande, je vous le dis tout de go, il est hors de question que je sois curé…

À peine arrivé, je me prends Gamède, bienvenue à la Réunion, épique… je sortais de Nouvelle-Calédonie où je venais de me prendre Erika, autant vous dire que pour ma culture personnelle, prendre deux météores comme ceux-là, ça forme, c’est sûr.

Quelques mois plus tard, ce sera au tour du Piton De La Fournaise de faire des siennes et en zoreille tout neuf, je me rends immédiatement au Tremblet pour voir ça… et comme tout le monde, je n’irai pas plus loin que le rond point à l’entrée du village.

Qu’à cela ne tienne, le pépère nous gazouillant pendant plusieurs semaines, je retenterai ma chance un peu plus tard pour passer le barrage du Tremblet, et chaque fois, je serai refoulé.

Un peu agacé, je me renseigne et découvre auprès de voisin que c’est la première fois qu’une éruption est ainsi jugulée par les forces de l’ordre et que cela étonne aux entournures, pour ne pas dire que ça énerve un peu.

En fouillant un peu sur Internet, je découvre alors des centaines d’images magnifiques prisent par le photographe local, star incontestée de son état et grand spécialiste de la chose… qui lui semble avoir trouvé non seulement les autorisations, mais aussi l’hélico et le pilote, là où toute une population se voit interdire d’aller visiter l’enfant du pays, même pour ceux qui essayeront de louer un hélico en s’y mettant à plusieurs, les interdictions touchant aussi les engins volants… sauf un…

Puis viendra l’éruption de folie de 2007, celle de l’effondrement du cratère Dollomieu.

Impossible de s’approcher à moins de cinq ou six kilomètres des points d’intérêts, mais toujours de magnifiques images, et toujours en provenance du même fabricant d’images…

Bien des Réunionnais, dont je fais désormais partie à vie, voient en cette prise d’otage, une véritable tendance à la privatisation de l’espace public, sous couvert de vouloir nous protéger, en réalité, l’enfumage commence.

Un jour, bloqué au Tremblet comme de très nombreux Réunionnais, quelle ne fut pas ma surprise de voir débarquer M. Le Préfet lui même s’il vous plaît, costard cravate immaculé, accompagné par une demoiselle qui avait, l’air de rien, l’air de tout sauf l’air d’une randonneuse.

Notre couple ne sera même pas ralenti par le barrage de la Gendarmerie, et sera autorisé à aller admirer le spectacle sous les yeux ahuris des locaux et des autres, randonneurs de tous poils super équipés comme moi.

Petite précision, cette histoire je l’ai vécu moi même, je ne l’invente pas.

La demoiselle était en mini-jupe, mini-haut mais maxi-talons… ce qui, vous en conviendrez est typiquement l’équipement modèle pour aller se balader sur des coulées de lave en fusion… en cours de coulage…

Le message passé ce jour-là à je pense été très mal pris par toutes les personnes présentes, que M. use de son privilège pour s’offrir un spectacle est une chose, mais se foutre de la gueule des gens présents en faisant passer cette demoiselle qui affichait en elle presque touts les détails de ce qu’il ne faut pas faire en cas d’éruption, franchement, j’ai vu quelques regards qui en dissent long, et malgré le souffre qui empestait l’air, il y’avait comme un parfum de guerre civile dans le coin.

Depuis, le législateur nous a ajouté quelques articles bien sentis dans le code pour nous inciter à regarder à la tévé, ou acheter les belles photos du fabricant d’images local, sans avoir à bouger de chez nous, le tout pour notre bien et notre sécurité, bien entendu…

Dernièrement, cette tendance s’est étendue à pratiquement toute l’île, UNESCO oblige, les équipements sont supprimés pour des raisons écologiques, l’espace public s’amenuise, et les idées privées, comme par hasard, se développent…

Notre île est tout simplement en train de nous être volée au profit de quelques exploitants privés à qui le législateur offre des mannes substantielles, leur permettant de se remplir les fouilles tranquillement et surtout sans trop se bouger le trognon.

Dans quelques jours, c’est une aire de pique-nique très prisée qui sera sécurisée, comprendre, supprimée, encore une fois grâce à un joli mélange d’écologie, de sécurité, mais aussi, et ça c’est pas dans la doc, de foutage de gueule généralisé.

Sauf que là, ça commence à faire beaucoup, des Réunionnais se réunissent et organisent une manifestation d’information sur place et j’invite tout le monde à se renseigner, car cela devient vraiment très grave.

Une manifestation amicale est prévue ce 12 janvier, voir la page Facebook prévue pour l’occasion.

Alors Réunionnais, debout et sauve not pic nic chemin Volcan !

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa

Message du ministère de la justice

DSCN5324Mangez des quenelles

Ne riez pas, car c’est en substance ce que vient de déclarer notre actuelle ministre de la justice, qui voulant ajouter sa pierre à la destruction de l’édifice de nos libertés, comprendre, en voulant apporter son soutien à son collègue de l’intérieur, non, pas sa petite voix, l’autre, l’énervé pas drôle, el manolo, s’est fendue d’une déclaration succulente que je conseille à tous les Français de prendre au premier degré.

Le discours est digne des plus grands agitateurs de notre histoire, si ce n’est qu’il manque un tout petit ingrédient pour que la recette soit parfaite : qu’elle soit écoutée aveuglément !

Christiane Taubira a dégluti :

Sanctionner avec efficacité est indispensable mais ne suffira pas. Il faut descendre dans l’arène, disputer pied à pied, pouce par pouce l’espace de vie commune, faire reculer cette barbarie ricanante, la refouler.

Eh bien, ma bonne dame, c’est exactement ce que nous comptons faire, mais ce que tu ne comprends pas, c’est que ce n’est pas vers le théâtre de la Main d’Or que nous allons nous diriger.

Prenons-les au mot, ils nous abreuvent de discours lénifiants et dégoulinants de haine, nous incitent à la guerre civile, et ne se rendent même plus compte de ce qu’ils disent, ni du fait que cela pourrait finalement se retourner contre eux.

Oui Madame, nous allons vous écouter et défendre cet espace de vie commune qui nous tient tant à cœur, mais je ne suis pas sûr que vous puissiez en admirer le résultat.

Car c’est à vous que nous allons disputer cet espace pour le récupérer, pour la France, cette France que vous avez suffisamment piétinée vous et les marionnettistes qui vous contrôlent.

Descendons dans l’arène les amis, et disputons notre espace de vie commune centimètre par centimètre, je laisse les pouces aux soumis de l’empire qui ont oublié que dans notre beau pays, c’est le système métrique qui préfigure encore, ne leur déplaisent.

Oui madame, je vais faire ce que vous me demandez, je vais descendre dans l’arène et récupérer ma liberté, celle que nous n’avons jamais perdue de vue, contrairement à vous que l’ambition démesurée et le nombre de zéros sur le chèque ont rendue complètement aveugle.

Ne vous inquiétez pas, Madame la Sinistre ministre, pour une fois, nous allons vous écouter, et peut être, et cela ne dépends que de vous, vous aider à ouvrir les yeux.

-- 
(\_ _/)
(='.'=)
(")_(") Maître Maa